Comment je soigne la personne qui vient me voir et qui est « en souffrance ».

Tout d’abord, je m‘attache personnellement à avoir une pratique de yoga et un mode de vie ayurvédique au quotidien qui me permettent de garder une belle intériorité, une bonne concentration, un meilleur discernement afin d’être capable de répondre à la demande du patient (élève).

Cette façon « d’être » personnelle au professeur en yogathérapie permet de trouver progressivement les faiblesses, les aspirations, les potentialités de l’élève afin de l’aider en adaptant un programme personnalisé afin de rétablir les déséquilibres de sa santé profonde, santé physique, psychologique et émotionnelle.

Je porte une grande attention à l’observation de la personne.
En yogathérapie, il n ‘y a pas de remède « standard » ou de « recette » de yoga pour chaque type de maladie, mais c’est une prise en charge globale de la personne.

Cela passe d’abord par un bilan ayurvedique :
Il s’agit d’un entretien d’une heure et demi pour déterminer la constitution de la personne (prakkriti) et surtout ses déséquilibres (vrikkriti), nous voyons ensemble son mode de vie et son alimentation afin d’établir un suivi personnalisé et une pratique de yoga adaptée.

Le secret d’une amélioration de la santé profonde réside aussi en un suivi régulier qui permettra à moyen ou court terme une réelle autonomie dans sa propre guérison.

Tout ceci dans un climat de confiance mutuelle.

 

Le yoga n’est rien d ‘autre que : « heyam dukham anagatam » (la souffrance à venir doit être évitée) YS 2.16 Patanjali.

 

J’enseigne le yoga individuel et l’ayurvéda depuis 2008, je suis en formation continue depuis 2007 et je suis aussi actuellement un cursus en yogathérapie jusqu’en 2018.